Lester Larson

Lester Larson c’est l’histoire d’une rencontre. Celle de Violette et Marion. Il y a trois ans elles ont fait le choix de lancer leur marque de vêtement unisexe. Depuis leur atelier lyonnais, loin des diktats de la mode, elles revendiquent un style sans connotation de genre, une nouvelle manière d’envisager le vêtement. Rencontre avec un duo audacieux et bienveillant

Comment vous êtes-vous rencontrées ?
Durant un repas entre amis un samedi soir à l’aube du printemps.

Alors vous deux, c’est le coup de foudre ?
Marion et Violette. Une soirée hasardeuse, une amitié, une entreprise. C’est une histoire qui se déroule sur quelques mois, un été, une évidence. Violette cherche un associé, Marion un projet. Lester Larson nait.

C’est le déclic et vous décidez de lancer votre marque…
Oui, on fait des vêtements inspirés de notre quotidien, des gens qui nous entourent. Les gens dans leur authenticité. Ont donnent au vêtement une lecture de la mode simple, épurée, sans prétention.

Comment définiriez-vous le style de Lester Larson ?
Minimaliste, épuré, no-gender, architectural.

Pourquoi avoir fait le choix de l’unisexe ?
Unisexe, ça veut dire littéralement les sexes unis. On parle d’unifier pas d’effacer le caractère singulier chez Lester Larson. Rendre au vêtement une apparence telle que l’homme comme la femme peuvent se projeter dans celui-ci. Pas de différence ou de dissociation. Tout le monde à la même enseigne. Ainsi proposer un vêtement sans connotations de genre c’est aussi mettre en avant la personnalité, l’identité propre de chacun. Créer sa propre histoire. Sans trop d’extravagance mais avec simplicité et singularité. La femme nous inspire autant que l’homme.

« S’exposer à l’uniformisation pour en révéler chaque originalité. »

C’est à partir de ce constat que vous décidez de faire de la mode sans genre ?
Oui, nous étions autour d’une table dans un atelier rue de Crimée avec un café chaud dans les mains. « Et si on était plus obligé de choisir entre la garde-robe homme et la garde-robe femme ?  Si la chemise homme devenait la chemise femme et la chemise femme devenait la chemise homme, Et si on faisait un vêtement pour les deux sexes ? Un vêtement qui pourrait être partagé ? » Ok notre marque sera une marque de prêt à porter unisexe. Un vêtement du quotidien no gender. Pour eux avec un grand E !

C’est un défi ?
L’unisexe n’est pas un défi pour nous. C’est trouver une figure de style au vêtement. Une manière d’aborder la mode sans complexe, avec liberté et originalité.

Vous souhaitez développer un état d’esprit avec Lester Larson ?
Plutôt une certaine lecture du monde contemporain dans lequel nous vivons, avec simplicité et envie. Proposer une narration singulière à travers le vêtement.

Et maintenant quel est le programme ?
Une nouvelle collection d’intemporels est en ligne depuis Mai 2017. Des collections capsules avec des artistes, illustrateurs, musiciens, des évènements, des salons…

L’info en  plus : Lester Larson est lauréate du prix mode du concours Talents de mode et est désormais vendu en magasin, chez Kapadokya – 4 rue Constantine 69001 Lyon.

PROPOS RECUEILLIS PAR DEBORA ATTAL

 InstagramFacebook / Pinterest

 Mixn:matchweb magazine et slow média amoureux d’art visuel et de culture artistique.