OPHÉLIE DUVILLARD,
L’ENTREPRENEURIAT DANS LES VEINES

Depuis son plus jeune âge Ophélie est connectée. Et elle aime ça. Il y a presque deux ans elle lançait son blog pour partager ses voyages, ses astuces mode et ses looks. Au fil des collaborations, elle séduit les plus grandes marques tout en gardant son indépendance. Aujourd’hui, Ophélie est à la tête d’un compte Instagram influent qui rassemble une communauté de plus de 45 000 fans et vient tout juste de lancer sa start-up « Way2Up ». Pour en arriver là, « l’entrepreneuse » n’a pas manqué d’idées et semble avoir encore plus d’un tour dans son sac à main. Rencontre.

D’où viens-tu ? Tu voulais faire quoi petite ?
Je viens de Megève et je voulais être Architecte pour pouvoir construire mon chalet.

Il y a un peu plus d’un an tu t’es lancé dans l’aventure du blog – un secteur très concurrentiel. Comment as-tu réussi à te faire une place ?
J’ai publié ce qui me plaisait, je suis restée authentique et spontanée, sans penser à « ce qui va plaire ou non ». Mon blog à été créé il y a un peu moins de 2 ans, mais j’avais déjà construit une belle communauté sur Instagram et twitter depuis presque 8 ans.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans cet univers ?
Pouvoir partager, aider, mais aussi les relations humaines, que j’ai avec ma communauté chaque jour ou encore avec les personnes avec qui je travaille.

Aujourd’hui en plus de ton blog, tu as décidé d’entreprendre en créant : Way2Up. Peux-tu nous en dire un peu plus à ce sujet ?
C’est une plateforme de mise en relation des entreprises avec des influenceurs, sans intermédiaire, ni commission. L’entreprise à direct accès aux influenceurs et inversement.

D’où tes venue l’idée de créer cette start-up ?
J’ai créé cette plateforme pour répondre à deux besoins que j’avais : en tant que blogueuse, vouloir être référencé et trouvable auprès de marque « eh oh j’existe parmi cette jungle d’utilisateur » ce qui était pas facile quand tu habites Megève. Et en tant que community manager, les marques me demande souvent de trouver des influenceurs de catégories spécifique et je mettais beaucoup de temps à chaque fois pour les trouver, j’aurais rêvé d’avoir accès à une plateforme comme celle-ci.

Tu n’as pas eu peur de te lancer ?
Absolument pas, je suis quelqu’un qui fonce sans se poser de question on verra bien après, où tout cela nous mêne. S’inquiéter, c’est souffrir deux fois !

« Je suis restée authentique et spontanée, sans penser à ce qui va plaire ou non. »

 

Comment vois-tu le futur ?
J’aimerais monter d’autres entreprises. Ce que j’aime dans l’entreprenariat c’est le challenge, l’adrénaline, se dépasser. La route qui mène à la réussite est toujours en construction. C’est un parcours progressif non un but final à atteindre. J’aimerais également investir dans des entreprises à but écologique, environnementale.

Quel conseil donnerais-tu à un jeune fou qui voudrait se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?
Premièrement qu’il n’est pas fou, mais qu’il a bien raison ahah. Je dirais de REVER, tout le temps, tous les jours. De ne pas écouter les autres, de foncer, de ne jamais abandonner même si cela prend du temps (car cela va en prendre, mais ça vaut le coup).

Enfin, pour toi, qu’est-ce qu’un moment slow ?
Un moment ou je lève la tête, je prends un bouquin je lis, je regarde une série sur Netflix, je fais du Yoga, je respire, je fais un masque, un bain, une sieste, un massage… Bref, je me vide la tête. Il faut savoir s’arrêter de temps en temps, remettre les idées en place pour mieux repartir. Prendre du temps pour vivre. Ce qui est peut-être difficile quand on est à son compte et que nous sommes le seul arbitre de notre propre vie / travail. (On peut vite tomber dans le « plus je bosse, moins je m’arrête, mieux s’est » et culpabiliser de prendre du temps à faire autre chose). J’essaye d’en avoir le plus possible, c’est important.

Combien êtes-vous à travailler sur ta start-up ? Tu as un rôle précis ou tu es un peu le couteau suisse de la boîte ?
Nous sommes 4, et nous avons des rôles sur le papier mais nous sommes un peu tous couteux suisse, c’est important de faire plusieurs choses, d’être polyvalent. J’ai à mes cotés Laurent Debrai-Malot (gestionnaire de compte donc dés qu’on parle de chiffre c’est à lui que je m’adresse), Adam Castelli (directeur commercial, donc dés qu’on doit mettre en place un conférence, démarcher des entreprises, recruter des apporteurs d’affaire, c’est son rôle) et Erwan Esteve (Responsable technique et account manager, donc tout ce qui est lié au site, aux bugs et reporting). Et puis moi-même, CEO et directrice communication et partenariats.

Pour toi, quelle est la force de Way2Up ?
Il y en a plusieurs mais je dirais surtout le fait de pouvoir rechercher précisément l’influenceurs avec des filtres (par localisation, nombre de followers, catégories..). Puis de pouvoir les contacter en direct sans avoir à passer par un intermédiaire qui fera le relai. C’est super important pour nous, les influenceurs, de pouvoir discuter en direct avec les marques, d’avoir leurs contacts pour leur proposer des collaborations, des choses créatives etc.

Aujourd’hui entre ta start-up, ton blog, tes réseaux sociaux, à quoi ressemble ton quotidien ?
Aucun jour ne se ressemble mais c’est ce que j’adore. Je peux très bien avoir une journée à rester travailler à la maison, une journée en tournage ou une autre à courir dans tout Paris pour des rendez-vous pro, des présentations. J’adore pouvoir organiser comme je le souhaite mon planning, même si des fois il y a des périodes de rush comme en ce moment, où tout tombe en même temps ce qui donne : levée très tôt pour un shooting toute la journée pour une marque puis le soir je rattrape le travail de la journée, 2 journée de boulot en une. Heureusement ce n’est pas tout le temps comme cela haha.

« J’ai créé cette plateforme pour répondre à deux besoins que j’avais : en tant que blogueuse et en tant que community manager. »

« Il faut savoir s’arrêter de temps en temps,
remettre les idées en place pour mieux repartir. »

POUR SUIVRE OPHÉLIE
BlogInstagramFacebook – Way2Up

PROPOS RECUEILLIS PAR DEBORA ATTAL
 InstagramFacebook / Pinterest

 

 Mixn:matchweb magazine et slow média amoureux d’art visuel et de culture artistique.