Yipikai

20 décembre 2016

Par légères touches ou en all-over, les créations graphiques YIPIKAI se nourrissent de couleurs et de spontanéité. Du petit carnet, en passant par le papier cadeaux, les cartes ou les affiches, nous sommes tombés amoureux de l’univers ultracréative de cette marque de papeterie. Plaçant le plaisir au coeur de leur travail, YIPIKAI c’est un concentré de bonne humeur, là où se croisent la passion, où s’entremêlent la créativité. Nous avons donc poussé la porte de leur imaginaire, pour créer avec eux l’Abécédaire YIPIKAI, un dialogue qui reflète leur nature tout à fait inspirante. Rencontre.

  • Une petite présentation s’impose, qui es-tu, ton parcours, ton mood !
« Je suis Fabien, lyonnais d’adoption, graphiste print de formation et DA en freelance. Mon parcours est assez atypique car non linéaire. Pour faire court, disons que j’ai commencé dans une voie assez technique (la programmation réseau), pour switcher ensuite dans quelque chose de plus créatif et qui me correspond mieux. Pour ce qui est de l’éveil à la création, je n’ai pas d’explication précise..
.

J’ADORE LA COMMUNICATION VISUELLE ET TOUTES LES POSSIBILITÉS QU’ELLE OFFRE.

Quand j’étais gamin, j’analysais déjà les affiches de film ou même les packagings de biscuits genre Pépito…tu vois, j’aimais bien comprendre les ficelles ! Bon des fois, je te l’accorde, y avais rien à comprendre…mais quand on y pense c’est fou ce qu’une photo, un graff ou une pub peuvent exprimer, et ce sans forcément utiliser une langue précise, un peu comme la musique d’ailleurs. »
  • Pourquoi cette envie d’entreprendre ? 
 » Pouvoir créer quelque chose de A à Z puis de le faire vivre, évoluer, sans avoir besoin de la bénédiction d’un chef dans les décisions qu’il y a à prendre, c’est principalement l’aspect intéressant quand on entreprend. Dans mon cas, c’est sur que le fait d’être déjà freelance m’a permis de me poser moins de questions et d’acquérir quelques réflexes liés à l’entreprenariat. Pour Gaëlle, l’autre partie du binôme (qui travaille dans un secteur moins lié à la créa), c’est aussi l’opportunité d’explorer autre chose.

AVEC YIPIKAI, L’IDÉE C’EST DE SE FAIRE PLAISIR.

Pouvoir faire de la composition graphique sans brief client et avec une certaine liberté de ton. Résumé comme ça, cela semble léger et c’est le cas, tout du moins pour la partie créa. Le but c’est aussi de lâcher un peu l’ordi pour travailler sur d’autres aspects, comme le façonnage et la fabrication de certains de nos produits (par exemple : nous fabriquons nous-mêmes les carnets). La partie commerciale / marketing reste quand même l’un des plus gros challenge et je t’avoue qu’on l’aborde sans faire trop de calculs car on souhaite conserver une grosse part de spontanéité sur l’ensemble du projet. »

 L’ABÉCÉDAIRE YIPIKAI

Merci à la team YIPIKA

www.yipikai.frFacebook / Instagram / Twitter

Propos recueillis par Debora Attal

InstagramFacebook / Pinterest

 Mixn:matchweb magazine et slow média amoureux d’art visuel. Nous célébrons nos rencontres, nos amis, nos collectifs et artistes préférés. Mixn:match est une ode à la culture artistique, une façon de vous inspirer sans vous presser.